Février 2017

La Chandeleur

Chandeleur 2017.jpg

La Chandeleur vient du mot « chandelles ». Des cierges et des torches sont donc allumés, représentants la lumière du Christ sur le monde. A cette époque, le pape Célestin III crée la confrérie de Notre Dame de Confession. La Chandeleur correspond aux « relevailles » de la Très Sainte Vierge Marie, avant la présentation de l’Enfant Jésus au Temple.

Cette année encore, certains élèves courageux sont restés à Saint Joseph les Maristes pour dormir sur place dans la nuit du 1er au 2 février. Après des crêpes partagées, un moment de prière et un bon film (La vie est belle de Franck Capra), nous avons dormi quelques heures et à 4h15, c’est le moment de se lever. Un coup de peigne et nous filons sur le Vieux Port rejoindre près de 800 personnes.

Cette fête est ancrée dans les racines marseillaises depuis le Moyen Âge. L’Évangile est amenée par bateau pour rappeler qu’une barque amena les saintes Maries sur les Côtes de Provence. Marthe, Marie-Madeleine et ses sœurs : Jacobé et Salomé, Marcelle leur servante, Maximin, Sidoine, Joseph d’Arimathie, Lazare et d’autres disciples de Jésus bannis pour avoir prêché la résurrection du Christ. La barque censée mener ses occupants à la mort les conduit de Palestine jusqu’aux Saintes Maries de la Mer !

Nous chantons ensuite, torches à la main jusqu’à l’Abbaye Saint Victor, consacrée à Marie depuis le VIIe siècle. Une grand-messe est célébrée dans cette magnifique église qui déborde de monde. Puis retour à Saint Joseph les Maristes, où M. Joyeux offre aux participants des croissants et un bon chocolat chaud aux participants.

Publicités